AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée à l'auberge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baldin Maindefeu



Messages : 10
Date d'inscription : 01/05/2012

Feuille de personnage
Equipement porté:
Argent Total (cuivre):

MessageSujet: Arrivée à l'auberge   Dim 6 Mai - 3:35

Après s'être présenté à la troupe, et leur avoir suggéré l'Auberge de l'âne qui tousse comme halte, Baldin les y guida personnellement, souhaitant converser avec eux, du moins avec ceux qui semblaient un minimum éveillés. Il ne leur fallut bien longtemps pour atteindre la-dite auberge.

"Laissez-donc vos montures en l'écurie de l'établissement. Il ne vous en coûtera rien, cela faisant partie des services de la maison, et vos bêtes n'y craindront point le moindre sévice, l'écurie est surveillée." leur annonça-t-il.
Devant le regard intrigué et dubitatif de Jilano, qui était encore le moins somnolent de tous, il ajouta en riant :
"Oui voyez-vous, je connais le propriétaire personnellement et c'est un homme bon et juste autant qu'il est soucieux du confort de ces clients".

Tout en soutenant Karrigan, à moitié éveillée, Baldin et les voyageurs entrèrent donc dans la bâtisse, qui était agréablement éclairée et chauffée par un majestueux feu de cheminée. Séléna qui semblait s'être un minimum revigorée par la courte marche dit :
" Tiens donc, cet endroit et bien plus accueillant que ne pourrait le laisser supposer son appellation."
" N'est-ce pas ?" répondit joyeusement Baldin, "Je ne le réitérerai jamais assez, mais cet endroit est le premier qui s'impose à moi lorsque je me lasse de ma couchette à la forge. Le nom vient d'un brave animal appartenant au tenancier jadis, auquel ce dernier à voulu rendre honneur. C'est une anecdote fort touchante et distrayante, et je ne doute que le propriétaire vous la contera pour peu qu'il en ait le loisir et que vous lui demandiez."

Suivant ces paroles, le concerné vint les accueillir :
" Je me disais bien avoir reconnu la voix de ce cher Baldin ! Comment vas-tu ? Tu viens bien tôt pour une fois, j'étais encore en cuisine". Puis en voyant les autre personnes, il ajouta " pardonnez mon impolitesse, messires et damoiselles et bienvenue en mon humble auberge, que puis-je pour vous ?"
ce fut Baldin qui répondit : " Harold, je te présente de très récentes connaissances. Je les ai croisé dans les environs de la ville, et comme tu le constates, ces personnes sont éreintées. Aussi, sachant que tu étais l'homme de la situation ai-je spontanément pensé à ton établissement. Je compte sur toi pour leur permettre un repos fortuit et pour leur faire un prix."
"Venant de toi il n'était pas la peine de le préciser, mon ami, ça me fait plaisir" fit Harold joyeusement."Je t'apporte la même chose que d'habitude ?"
"S'il te plaît, et pour mes amis, si tu pouvais leur apporter de ton hydromel vieilli en fût, cela leur ferait grand bien. Ainsi que ce que tu es en train de mijoter, les arômes provenant de ta cuisine éveillent mon appétit."

Elyona prit alors la parole :"Et bien en fait, dans notre état de fatigue, il aurait peut être été bienvenu de pouvoir dès maintenant profiter de bons lits..."
"Pardonnez mon insistance, mais je sais d'expérience à quel point le sommeil est troublé et peu réparateur tant que l'on a pas le ventre un tant soit peu empli. Je vous en prie, c'est moi qui offre. J'aurai bien sûr aimé que vous me contiez vos prouesses à propos de la mine dont nous parlions, puisque grâce à vous, j'ai la possibilité de relancer mon commerce, mais j'aurais la patience et la décence d'attendre demain que vous soyez reposés. En attendant, savourez-moi cet hydromel, vous m'en direz des nouvelles."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyona Mirage



Messages : 76
Date d'inscription : 23/10/2010

Feuille de personnage
Equipement porté:
Argent Total (cuivre):

MessageSujet: Re: Arrivée à l'auberge   Dim 6 Mai - 15:27

La perspective d’un repas gratuit était certes alléchante mais Elyona craignait de s’effondrer dans son assiette tellement elle se battait pour maintenir les yeux ouverts. Cependant, juste après la réponse de Baldin, un bruit sourd se fit entendre en provenance de son ventre faisant rire l’homme.

- Bon je crois que vous n’avez pas tort.

La jeune femme lui sourit timidement, un peu gênée, et s’assit à la table la plus proche. Leonas suffisamment musclé pour porter leur amie endormie demanda à ce qu’on lui montre les chambres pour aller la coucher puis revint quelques minutes plus tard pour s’asseoir à la table avec les jeunes femmes.

Elyona restait silencieuse et avait le regard dans le vague, celui-ci ne s’anima que lorsqu’elle sentit l’arôme des plats qui arrivaient portés par le dénommé Harold. Bien que très différente de la cuisine elfique, elle se laissa tenter et commença à goûter le plat. Elle avait plus faim qu’elle ne l’avait pensé et réussissait même à se réveiller un peu.
Elle en profita pour jeter un discret coup d’œil à leur guide. Elle n’avait pas eu tort, il était vraiment très grand à côté d’elle, ses cheveux étaient noirs et il possédait une courte barbe. C’était un homme bien fait et à la bonne humeur communicative. Pour une fois, elle décida de ne pas se méfier et se détendit, trop heureuse de profiter de ce moment de calme après leur fuite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séléna Liran



Messages : 43
Date d'inscription : 12/12/2010

Feuille de personnage
Equipement porté: Epée courte, 3 dagues
Argent Total (cuivre): 531

MessageSujet: Re: Arrivée à l'auberge   Dim 6 Mai - 16:05

Enfin une auberge ! Séléna avait l'impression d'être en cavale depuis leur départ de Melek, leur court arrêt à la halte d'Emeric ne lui ayant guère permis de reconstituer ses forces. C'est donc avec joie qu'elle accueillit la nouvelle d'un bon lit, d'autant plus qu'ils n'avaient pas vu trace de leurs poursuivants depuis plusieurs jours. Elle espérait secrètement qu'ils avaient abandonné, mais ne se faisait pas d'illusion : l'homme ou la chose qu'elle avait vu sous la tente ne semblait pas prête à laisser Karrigan disparaître. La seule évocation de ce qu'elle avait vécu lui glaça le sang : elle n'aimait pas beaucoup la magie, comme tout ce qu'elle ne pouvait pas comprendre. Mais l'heure n'était plus à la peur, elle avait besoin de se changer les idées pour parvenir à se détendre, et se dit qu'un petit tour en ville ne lui ferait pas de mal. Après tout, elle n'était jamais venue dans cette ville, qui était la seconde plus importante des Terres de l'Est après Eldaran.

L'homme qu'ils avaient rencontré les guida d'un pas sûr à travers les rues encombrées, jusqu'à une grande auberge au nom étrange. L'âne qui tousse semblait être une auberge agréable, peu fréquentée par les inévitables soldats qui vadrouillaient sans but en ville en attendant une mission. C'est donc avec plaisir qu'elle savoura son hydromel, et s'adressa une fois réchauffée à leur guide :
"Vous habitez depuis longtemps ici ? C'est la première fois que je viens au cours de mes voyages, on m'a toujours conseillé d'éviter Pont-Aran pour éviter les ennuis. Mes amis et moi aimerions partir rapidement vers Eldaran, et le fleuve paraissait le moyen le plus rapide et le plus sûr. Vous savez qui pourrait nous emmener ?
_ Je ne connais pas trop les bateliers, mais je suis sûr que certains pourront vous y amener sans encombre. L'Aranor est plutôt calme à cette période de l'année. Cela dit ce n'est pas leur métier habituel, il faudra sans doute y mettre le prix.
_ Ce qui pourrait effectivement nous ennuyer. Y a-t-il d'autre moyen ? A moins que nous puissions arriver à gagner suffisamment ici.
_ Hélas, le nombre de soldats en garnison fais que les missions non remplies sont rares, et les bandits évitent la région. Je crains de ne pas pouvoir vous aider sur ce point.
_ Je suis sûr que nous nous en sortirons sans problème. Mais nous sommes tous fatigués je pense, nous pourrons reparler de tout cela demain. Où est votre forge ?
_ A deux rues d'ici, vous la trouverez sans peine ou on vous indiquera. Demandez le marteau et la pince.
_ Vous nous êtes vraiment d'une aide précieuse, mais vous ne m'avez même pas dit votre nom. Et je serai curieuse de connaître vos origines, je n'ai encore jamais rencontré de personne comme vous."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baldin Maindefeu



Messages : 10
Date d'inscription : 01/05/2012

Feuille de personnage
Equipement porté:
Argent Total (cuivre):

MessageSujet: Re: Arrivée à l'auberge   Mar 8 Mai - 14:34

- Vous nous êtes vraiment d'une aide précieuse, mais vous ne m'avez même pas dit votre nom. Et je serai curieuse de connaître vos origines, je n'ai encore jamais rencontré de personne comme vous."

Pendant un instant, Séléna et ses compagnons auraient juré voir passer une étrange lueur dans le regard de leur guide. Elle n'arrivait pas à précisément mettre le doigt sur ce que c'était, un mélange d'amertume et de regret peut-être ? Ou n'était-ce que de la mélancolie ? Après de longues secondes, il prit la parole.

- Fichtre, il est vrai que je ne me suis présenté qu'à Messire Leonas, qui était le seul bien éveillé.
- Ne vous formalisez point du titre, mon ami. Nommez-moi Leonas ou Jilano tout simplement, répondit l'intéressé.
- Fort bien, soit. Je me présente donc, je suis Baldin Maindefeu, forgeron à Pont-Aran depuis deux ans. Et bien ma foi, si j'ai pris l'habitude par expérience de ne point exposer mes origines par moi-même, j'ai pour principe de ne point les nier lorsqu'on m'interroge à ce sujet. Ne vous donnez point la peine de dissimuler votre réaction, bien que votre éventuelle intention de me point me vexer me touche. Après tout, j'ai subi moult réactions à ce sujet, si ce n'est toute réaction possible. Aussi je ne ferai point perdurer le suspens encore plus. Voyez-vous, je viens des Montagnes Brunes, où vit encore ma famille, famille de forgerons depuis des éons. Je suis un nain des Montagnes Brunes, et j'en suis fier.

Devant leur regard surpris, si ce n'est médusé, il ajouta :
- Je sais ce que vous pensez, et non je ne me moque pas de vous. J'ai été atteint de gigantisme, maladie au conséquences bénignes sur le plan physique, chez nous les nains, comme cette barbe que vous voyez qui manque de superbe. En revanche, sur le plan social, cette maladie est pour nous désastreuse, croyez-en mon expérience.

Il s'installa confortablement sur son séant, et pris deux grandes gorgées de sa pinte.
- Si vous me le permettez donc, je continue derechef avec mon histoire.
Et ainsi il leur conta le passé qui est le sien.


...


- ... Et ainsi s'arrête, pour le moment, le récit du nain géant et imberbe. Je ne sais ce que me réserve l'avenir, je vis chaque jour aussi pleinement que possible. J'espère bien recouvrer ma gloire en tant que forgeron, perdue avant même avoir pu ne serait-ce qu'oser espérer l'effleurer. J'ai des projets pour cela. Je pense devenir un des premiers forgerons nomades, amassant des matériaux plus rares les uns que les autres, et délivrant des chefs-d’œuvre de mon art. Ce ne peut être une chimère, après tout, je me bats plus que convenablement, et j'ai une solide constitution. J'attendrai donc que l'opportunité s'offre à moi.

Le petit groupe continuèrent à discuter un petit moment, quand soudain, Baldin s'exclama :
- Parole ! Il est déjà si tard ! Il serait sage de ne point tirer plus sur la maigre énergie qu'il vous reste. N'hésitez pas à passer me voir demain à la forge, du moins si vous ne dormez pas pour deux jours entiers, ajouta-t-il dans un sourire.
Il tira une bourse suspendue à son cou de sous sa veste et posa quelques pièces dorées sur la table.
-... Et voici pour le dîner, vous n'avez plus qu'à vous soucier de votre repos. Sur ce braves gens, j'espère vous revoir bientôt pour que vous me parliez de vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyona Mirage



Messages : 76
Date d'inscription : 23/10/2010

Feuille de personnage
Equipement porté:
Argent Total (cuivre):

MessageSujet: Re: Arrivée à l'auberge   Mer 9 Mai - 13:53

Le ventre bien rempli, Elyona était heureuse de pouvoir enfin aller se coucher. Elle remercia chaleureusement l’aubergiste ainsi que Baldin pour leur accueil et ce merveilleux repas et lui promit qu’ils passeraient le voir à sa forge dès le lendemain. C’était bien la moindre des choses, estimait-elle.

Pour l’heure, il n’était plus temps pour les longs discours et la jeune femme se dirigea vers l’escalier en bois menant à l’étage après avoir souhaité un bon repos à ses compagnons de route. Suivant les instructions de Leonas, elle trouva rapidement sa chambre au bout du couloir. Habituellement pour deux, un lit avait été rajouté pour que les jeunes femmes puissent veiller sur Karrigan qui dormait à poings fermés quand l’elfe pénétra dans la pièce. Profitant de sa solitude, elle se dévêtit et enfila rapidement une tunique.

*Je devrais peut-être profiter de cet arrêt en ville pour m’acheter quelque chose*

Loin de vouloir faire la coquette, Elyona était cependant mal à l’aise d’avoir une seule tenue pour voyager et une pour dormir. Elle s’assit en tailleur sur un des lits et tenta de démêler comme elle le pouvait ses cheveux avec ses doigts. Se doutant que le résultat ne devait pas être bien formidable, elle poussa un long soupir. Elle n’avait beau avoir profité que rarement du confort de la vie sédentaire ces dernières années, n’avoir même pas un baluchon avec un minimum d’affaires, comme une tenue de rechange ou une brosse, lui manquait.

*Espèce de fille, c’est pas comme si quelqu’un allait remarquer que tu es mal fagotée depuis des jours.*

Elle décida néanmoins que si le temps lui permettait, à Pont-Aran ou Eldaran, elle se renseignerait sur les commerces. Peut-être que Baldin pourrait la conseiller.

A cette pensée, la conversation tenue à table lui revint en mémoire. Elle n’était pas des plus réveillée lorsqu’il avait raconté son histoire, malgré le repas fort revigorant, mais elle était restée stupéfaite d’apprendre qu’il s’agissait d’un nain. Il était si grand ! Rien à voir avec le nain qui les avait aidé à libérer la mine, autant physiquement que moralement.
Les elfes et les nains ne s’entendaient guère elle en avait conscience. Déjà enfant Elyona avait été mise au fait de ces querelles, et pour tout dire elle l’avait un peu compris en voyant ce nain à Melek. Les comportements des deux races étaient trop différents pour pour qu'elles arrivent à s'entendre. Mais au contraire, Baldin lui avait paru sympathique très rapidement: était-ce parce qu’il n’était pas resté vivre avec les siens ou parce que la vie que menait la jeune femme depuis quelques temps l’avait changé, elle ?
Son histoire l’avait cependant attristé. Elle tourna la tête vers Karrigan et dit faiblement :

- Encore un que la vie n’a pas gâté. Je vous souhaite tous de trouver votre chemin…

Prière informelle, Elyona n'était pas une croyante accomplie, mais elle le pensait de tout coeur.
Ses pensées vagabondèrent, elle songea à Karrigan et sa fuite, Leonas qui avait tout perdu, Séléna qui avait vécu des choses beaucoup trop dures pour son jeune âge. Elle se glissa dans ses draps et, tâchant de penser à des choses plus heureuses, s’endormit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séléna Liran



Messages : 43
Date d'inscription : 12/12/2010

Feuille de personnage
Equipement porté: Epée courte, 3 dagues
Argent Total (cuivre): 531

MessageSujet: Re: Arrivée à l'auberge   Mer 9 Mai - 15:39

C'est après une bonne nuit de sommeil que Séléna retourna dans la salle commune de l'auberge. Elle avait l'habitude de se lever tôt et n'avait pas voulu réveiller Elyona qui dormait encore, du moins en apparence. Elle tâcha de se faire à l'idée qu'ils n'étaient plus en danger immédiat, et essaya de mettre les choses au point sur leur situation.
*Voyons, nous avons débarqué sans argent dans une ville pleine de soldats crasseux et ivrognes, sans argent qui plus est, il fait encore à moitié nuit et je ne connais personne. Le moment parfait pour une balade !

Elle sortit donc de l'auberge endormie et déambula sans but à travers les rues, essayant de fixer au fond d'elle les rues et les lieux, si elle voulait y retourner. Pont-Aran était plus grande que ne le laissaient suggérer le cercle de muraille qui l'entourait, et elle aurait eu tôt fait de de se perdre parmi les maisons à plusieurs étages si elle n'avait pas eu un excellent sens de l'orientation. Elle mémorisa le chemin jusqu'à la forge de Baldin, et trouva la plupart des endroits intéressants qu'elle pourrait avoir à visiter plus tard : plusieurs tavernes miteuses, de nombreux commerces et l'imposante citadelle qui dominait la ville de ses tours. La petite enclave portuaire était presque déserte, et le petit nombre de caisses et de tonneaux ne suggérait pas une activité commerciale intense malgré la profusion de petites barques pour la pêche. Traversant une enceinte intérieure, elle finit par découvrir l'édifice qui donnait son nom à la ville : un pont majestueux qui enjambait l'Aranor sur plusieurs dizaines de mètres. Le soleil était déjà bien visible au dessus des remparts lorsqu'elle prit le chemin du retour. Soudain, elle eut le sentiment d'être suivie.
*Evidement, impossible de se balader sans susciter l'attention de gêneurs. Je ne suis plus très loin de la forge, je devrais peut-être m'y arrêter.

Séléna accéléra donc le pas, tournant derrière un mur pour échapper à son poursuivant. Elle reprit son souffle, mais repartit de plus belle lorsqu'elle entendit des bottes claquer sur le pavé derrière elle. Une voix grave qu'elle ne reconnaissait pas l'appela, mais elle ne se laissa pas distraire et commença à courir. Elle parcourut encore quelques mètres avant d'être rattrapée par la fatigue du voyage, et se retourna pour faire face à l'homme qui la suivait. Il n'avait pas l'air menaçant mais elle restait sur ses gardes, trop habituée aux mauvaises surprises.

"Et bien ma jolie, j'ai failli croire que tu allais me semer. Tu es bien Séléna n'est-ce pas ? Tu ne te souviens sans doute pas de moi, j'ai fait affaire avec Leonas par le passé. Tu sais où il est ?
_ Vous avez bonne mémoire, je l'ai effectivement aidé un temps. Mais je ne l'ai pas revu depuis plusieurs semaines, je ne peux pas vous aider.
_ Je vois... Dans ce cas, pense à lui dire que Rhanek a rempli sa part du marché, si tu le revoie. Je resterai à Pont-Aran tout ce mois-ci, aux "Remparts". Dans l'optique où tu le reverrai bien sûr.
_ Je vois que monsieur est très observateur, j'y penserai si je le revois un jour.
_ C'est une qualité comme les autres, je suis sûr qu'on se reverra.
_ Sans doute. Bonne journée."

C'est donc chargée d'un étrange message que Séléna regagna l'auberge. Elle retrouva sans problème Jilano, déjà occupé à bavarder avec les gens qui sortaient de leur chambre. Elle attendit qu'il la voie, puis se dirigea vers un recoin vide de l'auberge. Jilano comprit le message, rompit sa conversation gracieusement et la rejoignit.

"Belle journée en perspective, à moins que tu n'aie déjà des ennuis à m'annoncer.
_ Je n'en sais encore rien. Un dénommé Rhanek te cherche, il dit qu'il à rempli sa part du marché. Tu le connais ? J'ai bonne mémoire et je ne me souviens pas que tu aie déjà parler à un tel homme pendant que je t'accompagnais, mais lui m'a reconnue. Un espion sans doute, et un bon vu son air nonchalant. En tout cas il n'avait pas l'air hostile, mais je me méfie de ce genre de gens.
_ Donc de moi. C'est toujours plus prudent. Voyons voir... Rhanek ?"
Soudain, une étrange grimace se dessina sur le visage habituellement joyeux de Jilano, avant de s'effacer aussitôt.
"Où as-tu dit qu'il était ?
_ Aux Remparts, probablement une taverne proche de la citadelle.
_ Préviens les autres, j'y vais maintenant.
_ Tu ne peux pas y aller seul ! Imagine que ce soit un piège !
_ Désolé Séléna, mais il y a des choses plus importantes que le danger parfois.
_ Alors je t'accompagne, laisse moi juste le temps de m'équiper convenablement.
_ C'est personnel, je m'en sortirai bien tout seul. De toute façon il est peu probable que Rhanek soit dangereux pour moi, je le connais bien. Va avertir les autres, ne cherchez pas à me retrouver avant demain, je vous enverrai un message dès que possible."

Jilano s'enveloppa alors dans sa cape et s'en fut rapidement, laissant la jeune fille seule.
*Il va tête la première dans les ennuis. j'espère que ce n'est pas grave. Je vais avertir Elyona, on dirait que ce n'est pas encore aujourd'hui qu'on sera tranquilles.
Elle grimpa l'escalier menant à la chambre, et retrouva Elyona en pleine méditation. Elle avait visiblement passé la matinée à se reposer tranquillement. Séléna entra et s'équipa rapidement, faisant le topo à Elyona en même temps.

"Jilano est parti dans une taverne appelée les Remparts. Il n'y a peut-être aucun danger, mais je préfère le suivre pour être sûre. Il faudrait que tu demande à Baldin où nous pourrions trouver un guérisseur pour Karrigan, ne nous rejoins pas avant ce soir d'accord ? En fait il vaudrait mieux que vous partiez pour Eldaran si vous n'avez pas de nouvelle avant demain."

Elle sortit à son tour sans même attendre de réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyona Mirage



Messages : 76
Date d'inscription : 23/10/2010

Feuille de personnage
Equipement porté:
Argent Total (cuivre):

MessageSujet: Re: Arrivée à l'auberge   Mer 9 Mai - 22:31

Encore un pas. Puis un autre. Mes pas s’enchaînent d’eux-mêmes sans que je sache dans quelle direction ils me portent. Je suis déjà venu ici je le sais mais je n’arrive toujours pas à me souvenir quand et pourquoi. Je crois que je fuis, je n’en suis plus certaine, est-ce que c’est moi qui chasse ? Quelqu’un ou le néant ? Je n’aime pas ce lieu qui me fait perdre tous mes repères. Je voudrais bien m’arrêter, voir où je me trouve, mais je continue de courir. Encore et encore. Puis soudain quelqu’un apparaît sur le chemin, de je ne sais où, je tente de m’arrêter comme je peux mais je trébuche et m’étale de toute mon long par terre. Mes mains sont écorchées, je saigne, j’ai mal. Et l’ombre se rapproche de moi…

Troisième fois qu’elle faisait un rêve de cet acabit. Elyona réfléchissait, assise sur son lit, à la signification qu’ils pouvaient avoir. Le premier n’était pas menaçant et lui rappelait la forêt de son île ainsi que la plage d’où elle était partie, mais au fur et à mesure le lieu devenait de plus en plus flou et un danger l’approchait. Elle regarda ses mains, elles n’étaient pas abîmées comme dans son cauchemar mais elles lui faisaient un peu mal et étaient rougies. Elle ne se souvenait pas avoir fait quelque chose la veille qui aurait pu provoquer cela, mais si ses rêves l’atteignaient dans la réalité et au rythme où ceux-ci empiraient…La jeune femme frissonna. C’était du délire, de telles choses ne pouvaient pas arriver, c’était leurs poursuivants qui l’inquiétaient et rien de plus, tenta-t-elle de se persuader.

C’est à ce moment que Séléna fit irruption dans la chambre, apparemment très pressée.

* On ne va pas déjà repartir ! J’en ai marre de fuir comme ça !*

- Jilano est parti dans une taverne appelée les Remparts. Il n'y a peut-être aucun danger, mais je préfère le suivre pour être sûre. Il faudrait que tu demandes à Baldin où nous pourrions trouver un guérisseur pour Karrigan, ne nous rejoins pas avant ce soir d'accord ? En fait il vaudrait mieux que vous partiez pour Eldaran si vous n'avez pas de nouvelle avant demain.

Elyona voulut répondre mais déjà Séléna était partie. Elle renonça à lui courir après, il suffirait que l’humaine tourne au coin d’une ruelle pour qu’elle soit perdue. Après tout, pensa-t-elle, Séléna et Leonas sont grands, ils se connaissent bien, cela devrait aller. L’elfe devait plutôt se préoccuper de leur amie comme lui avait dit la jeune femme. Après tout, elle avait le reste de la journée devant elle et rester cloitrée dans cette pièce ne l’avançait en rien.

Elle descendit alors à la grande salle, recouverte de sa cape où elle avait dissimulé son épée, sait-on jamais. La salle n’était pas pleine mais plusieurs tables étaient remplies et des assiettes encre pleines se dégageait un fumet alléchant. Elyona ne mangerait pas ce matin mais qu’importe, elle verrait en cours de chemin. Pour le moment, elle cherchait l’aubergiste du regard jusqu’à l’apercevoir en discussion avec les occupants d’une table. Il l’aperçut et d’un signe de tête elle lui demanda de venir.

- Bien le bonjour. Excusez- moi de vous déranger en grande discussion mais j’aurai besoin de vous. J’aurai besoin que vous m’indiquiez la forge de votre ami Baldin et si ce n’est pas trop vous demander de garder un œil sur notre chambre. Mon amie s’y trouve toujours, elle dort, et j’aimerai qu’elle ne soit pas dérangée.

- Pas de problème ma demoiselle, je veillerais sur votre amie. Pour la forge de Baldin ce n’est guère loin d’ici, quand vous sortez d’ici prenez à droite puis poursuivez jusqu’à une grande bâtisse en pierre aux volets rouges. De là, continuez tout droit vous trouverez facilement.


Elyona remercia l’aubergiste et partit à la recherche de la forge "Le marteau et la pince".



Dernière édition par Elyona Mirage le Jeu 10 Mai - 0:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karrigan



Messages : 54
Date d'inscription : 23/10/2010

Feuille de personnage
Equipement porté:
Argent Total (cuivre):

MessageSujet: Re: Arrivée à l'auberge   Mer 9 Mai - 23:29

Karrigan se réveilla à nouveau, dans une pièce inconnue cette fois. Elle était plus petite que celle de son dernier réveil, et il y faisait beaucoup plus sombre -comme dans son esprit. Elle avait encore l'impression d'avoir fait un cauchemar atroce. En fait, cela faisait un bout de temps qu'il lui semblait faire des cauchemars chaque nuit, de pire en pire. Celui-ci lui avait totalement sapé le moral, bien qu'elle était incapable de s'en souvenir. Karri aperçut une silhouette refermer la porte en sortant, probablement Elyona. Elle se rappela vaguement de leurs poursuivant et de ses amis. Elle les avait encore abandonné. Pourquoi ? Pourquoi ? Elle s'en voulait atrocement, encore une fois. Elle les avait mené dans cette merde, et maintenant elle était incapable de les aider. Pourquoi avait elle quitté son chateau? Ce n'était pas leur faute, ils n'avaient rien fait, ils ne méritaient pas d'être embarqués là dedans. Les larmes lui montèrent aux yeux : pourquoi fallait-il toujours qu'elle prenne les mauvaises décisions ? Elle vérifia que ses lames jumelles étaient sous son oreiller, se leva et s'approcha du miroir.

*C'est vraiment moi ? Pourquoi n'arrive-je pas à me regarder, à soutenir mon propre regard ?*

Elle baissa les yeux qui rencontrèrent la peau si blanche et si fragile de son poignet. A l’extrémité de son champ de vision, une lueur brilla sur la lame de son épée.

*Ce serait tellement facile d'en finir. De réparer toutes mes erreurs... Mais je ne peux pas les abandonner... Mon Dieu, que dois-je faire ? Pourquoi est-ce que je prend toujours les pire décisions possibles ?*

Dans sa tête, elle revit son château, et ses "parents" qui l'avaient élevés; ses entrainements d'escrime, et quand elle avait reçu ses lames jumelles. Puis elle vit son père, le roi, et son prétendant, l'homme qui l'avait violée et qui aurait du l'épouser. De rage et de désespoir, elle frappa le miroir qui explosa en mille morceaux.

*Pourquoi moi ? Ce n'est pas le moment de m’apitoyer sur mon sort. Je dois les retrouver, m'excuser et les aider ! J'en finirais après. J'espère sincèrement qu'ils me pardonneront mes absences.*

Mais avant toute chose, elle coupa ses longs cheveux, trop longs, qui lui donnaient un air de gamine, en un carré court juste au dessus des épaules. Elle avait l'air plus mature, mais aussi plus sévère et plus maussade ainsi. Alors, elle sortit de la chambre, et entreprit de trouver Elyona ou Séléna avec la ferme intention de les aider pour faire pardonner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kassadin
Dieu du risque et des aventuriers


Messages : 80
Date d'inscription : 23/10/2010

MessageSujet: Re: Arrivée à l'auberge   Jeu 10 Mai - 16:31

Les deux jeunes femmes n'étaient plus dans l'auberge, mais on l'appela une fois qu'elle apparut dans la salle commune :

"Et bien ma petite dame, vous paraissez plutôt en forme. Vôtre amie m'a demandé de m'occuper de vous, demandez moi si je peux vous rendre le moindre service.
- Savez vous où est partie Elyona ? Enfin... non, dites moi plutôt si vous savez où est passée Séléna, la fille brune qui m'accompagnait.
- Je ne pourrais pas trop vous dire ça madame. La jeune elfe m'a dit qu'elle partait à la forge pas loi, Le "Marteau et la Pince" qu'elle s'appelle. L'autre jeune fille est passée en vitesse, je n'ai pas trop entendu où elle avait bien pu partir mais votre amie le sait sans doute. A moins que... j'ai cru entendre parler d'une taverne, mais je n'y mettrai pas les pieds à votre place, vraiment pas un endroit honnête pour les jeunes femmes comme vous.
- Comment s'appelle-t-elle ?
- Aux Remparts, près de la citadelle. Mais je n'irai pas la bas sans escorte à votre place, on risque de se faire voler à chaque coin de rue, voire pire dans votre cas..."

Karrigan avait pris sa décision et ressortit de l'auberge en remerciant l'homme de son amabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée à l'auberge   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée à l'auberge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Arrivée au Poney Fringant après un périlleux voyage
» Chaudron Baveur (Auberge)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Terres de l'Est :: Pont-Aran :: L'auberge de l'Ane qui Tousse-
Sauter vers: