AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Thirald de Vertebois : aspirant paladin de l'ordre d'Eldred

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thirald de Vertebois

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 05/05/2012

Feuille de personnage
Equipement porté:
Argent Total (cuivre):

MessageSujet: Thirald de Vertebois : aspirant paladin de l'ordre d'Eldred   Sam 5 Mai - 2:43

Histoire :

Dereck devait se dépêcher, le pauvre diable n’en avait sans doute plus pour très longtemps. Sa supérieure avait été formelle : l’ordre d’Eldred ne le laisserait jamais arriver à Eldaran vivant le jeune paladin. Etrange histoire à ses yeux, mais il connaissait l’ordre de réputation, et ses dessous ne l’intéressaient vraiment pas. Il fallait tout d’abord qu’il entre en contact avec le garçon, et celui-ci serait sans doute méfiant. Il se remémora rapidement ce qu’on lui avait dit en espérant y trouver un moyen rapide de le convaincre de sa bonne fois.

Thirald, c’était son nom. Le 3e fils d’un petit noble campagnard, voué aux études et à la religion puisqu’il ne pouvait prétendre aux terres familiales. Mais son père avait eu de l’ambition, et au lieu de laisser l’enfant prendre racine dans l’église du village, il l’envoya dès qu’il sut écrire en ville où il pourrait intégrer un ordre plus prestigieux. Mais l’enfant avait été aventureux dans sa jeunesse, aussi fut-il heureux d’apprendre qu’il existait une alternative à la prêtrise qu’il redoutait : la chevalerie. Il avait fait par hasard la rencontre du paladin Othran, qui était assez renommé dans la région pour ses faits d’armes et son courage. Avec l’aide de ses enseignants qui étaient heureux de se débarrasser de ce jeune dissipé, il partit sur les routes pour apprendre les droits et devoirs des paladins.

Othram lui enseigna de nombreuses choses sur la religion, la noblesse et les armes en insistant bien sûr sur son dieu tutélaire : Eldred. Au fur et à mesure de son voyage d’initiation, le jeune garçon avait compris qu’on ne lui disait pas toute la vérité sur cet ordre censé préserver l’ordre et la justice.
*La justice ? Drôle d’idée venant d’un cercle fermé de nobliaux sans connaissance réelle du monde.

Un jour, Othram décida que son élève avait suffisamment apprit de lui, et il l’envoya à Eldaran où il pourrait achever sa formation et obtenir le statut de paladin. C’est à cette occasion que le jeune homme découvrit que son maître, loin d’être honoré par l’ordre des prêtres d’Eldred, était au contraire plus ou moins exilé de la ville et n’avait presque aucun contact avec ses frères. C’est donc seul que Thirald se retrouva sur les routes, puis devant les majestueuses portes d’Eldaran. Il mit un certain temps à retrouver le temple de celui qui devait devenir son dieu tutélaire, tant la ville était grande, et ne put s’empêcher d’admirer les imposants bâtiments ornés de sculptures et de colonnades. Mais cet aspect émerveillé de sa personne devait bientôt disparaître à force de subir les railleries de ses nouveaux camarades, pour qui il était un parvenu de la campagne qui n’avait pas la place dans leur milieu.

Ses études se poursuivirent donc de façon moins agréable pendant une année entière au cours de laquelle il apprit de nombreuses choses sur la religion mais fut surtout victime des autres novices et des prêtres enseignants, tous issus des castes nobles d’Eldaran et peu disposés à accepter en leur sein un simple campagnard. Son accession au statut de paladin paraissait presque compromise lorsqu’un jour, il rencontra messire Gaultier. Dereck avait souvent entendu parler de lui, et jamais en bien… Pour devenir paladin d’Eldred, il fallait remplir une quête pour l’ordre après avoir fini son apprentissage, et Thirald était resté en plan jusqu’à ce que cet homme intercède en sa faveur...

Soudain, un craquement fit sursauter Dereck, à quelques mètres de lui, au milieu des arbres, un groupe d’hommes se réchauffait près d’un feu de camp.
*Pas des enfants de cœur manifestement… Serait-ce ceux à la recherche du garçon ? Ils n’en sont plus très loin, je dois me hâter !

Mais loin de lui donner une mission simple comme la plupart destinées aux novices, on l’envoya à la poursuite d’un serviteur de Mohandar, le dieu déchu. Héraut du chaos et de l’anarchie, ce dangereux apostat avait fui Eldaran une fois repéré, et s’était installé avec sa clique dans les collines grises où il avait continué ses sombres offices. Il fallut de longues semaines de recherche avant que Thirald ne trouve enfin sa trace dans cette région morne et stérile réputée être infestée de trolls.

Mais il n’obtint jamais d’aide en provenance de l’ordre, et ne dut son salut qu’à la rencontre avec son ancien maître Othram, qui avait eu vent de l’affaire et s’était précipité à son secours. Ils parvinrent ensemble à mettre le suppôt de Mohandar en échec, et Thirald reprit immédiatement la route pour rentrer à Eldaran obtenir sa consécration tant recherchée.

Sa monture épuisée avança au pas dans les rues désertes d’un petit village, le chasseur était arrivé à destination
*Mais il ne trouvera que la mort à Eldaran… On m’a dit qu’il devrait arriver cette nuit dans ce village, à une journée d’Eldaran à peine, et il ignore sûrement qu’une embuscade l’attend sur le chemin ! J’espère qu’il me croira, sa vie en dépend.

Dereck repéra sans mal l’endroit où le jeune homme s’était arrêté pour dormir : un cheval de monte dormait vaguement, attaché négligemment près d’une maison. Il entra dans le petit bâtiment servant d’auberge, sans croiser âme qui vive. La porte n’était pas fermée, mais nul aubergiste ne vint l’accueillir à cette heure tardive : on n’avait manifestement pas l’habitude d’accueillir des voyageurs si près de la ville. Sans un bruit, il se glissa dans un petit couloir, ignorant la première porte d’où émanait des ronflements pour se diriger immédiatement vers la petite mansarde où, comme le chasseur l’avait deviné, Thirald passait la nuit. Il ouvrit la porte aussi discrètement que possible, pensant surprendre le futur chevalier pour lui faire peur. Mais approchant du lit, il fut lui-même surpris lorsque celui-ci se leva brusquement, une dague à la main. Sans répondre à la question amorcée par le jeune homme, Dereck le frappa au bras pour le désarmer, puis le plaqua au lit en l’empêchant de crier.

« Tu as de la chance que je ne te veuille pas de mal jeune homme, car tout ton courage n’aurait servi à rien contre un carreau d’arbalète. »

Il relâcha doucement sa prise, puis reprit :
« Tu rentre à Eldaran ? Alors tu rejoindras demain les rangs des imbéciles trop sûrs d’eux qui croupissent dans le monde d’en dessous. Je connais ton histoire Thirald, et je n’ai pas beaucoup de temps devant moi alors je vais faire vite : des hommes envoyés par l’ordre d’Eldred te recherchent pour te tuer, tu ne dois pas rentrer au temple si tu tiens à la vie.
_ Pourquoi ? Et qui êtes vous ? Je n’ai pas l’habitude d’être abordé ainsi par des inconnus et je ne vois pas pourquoi je vous ferai confiance.
_ Mon nom est Dereck, et je rends là un petit service à une sœur de Dyena, même si j’ignore pourquoi elle te veut vivant. Je sais simplement qu’on t’a tendu une embuscade sur la route, je dirais 6 hommes, et que si tu ignores mon avertissement tu n’atteindras jamais la ville.
_ Je te remercie de tes renseignements, mais joe dois y retourner, mon avenir se jouera là-bas et tant pis si je dois en mourir.
_ Quelle abnégation ! Je loue ton courage, j’espère qu’il te servira là où tu vas. On ne m’a pas payé pour t’escorter, juste pour te prévenir donc je vais aller passer une bonne nuit, puis je rentrerai.
_ Je n’ai besoin de personne, ma foi armera mon bras.
_ Tu ne devrais pas faire plus confiance aux dieux qu’à moi, ils ne s’immiscent guère dans les affaires de simples mortels. »

C’est ainsi que, malgré les sages conseils du chasseur, le garçon se remit en route le lendemain, prêt à affronter son destin. Malgré ses paroles cruelles, Dereck préféra le suivre de loin, par précaution. Thirald avançait donc seul dans la forêt mais n’eut pas l’occasion de se faire surprendre : un petit comité l’attendait simplement au milieu de la route. Ils étaient 3 et l’un d’eux, à l’armure frappé du sceau d’Eldred, accueilli le jeune homme d’une voix de stentor :


« Bienvenue chevalier, ou plutôt apprenti chevalier même si ce changement ne devrait être qu’une question de temps. Je suis venu vous accompagner jusqu’au sanctuaire de l’ordre où nous pourrons procéder à la cérémonie. Descendrez-vous de votre monture ? Mes suivants sont à pied.
_ Je ne vois nul honneur dans cette escorte de bandits.
_ Je vois que tu es perspicace, je me demande pourquoi tu es venu alors. Quoiqu’il en soit tu n’iras plus nulle part : nous emporterons ton cadavre pour l’inhumer avec les honneurs qui conviennent aux imbéciles de ton espèce. »

Un quatrième homme était apparu derrière Thirald, et les deux acolytes du chevalier s’avancèrent d’un air menaçant. Prenant les devants, le jeune homme poussa sa monture vers l’avant, engageant subitement le combat avec les deux hommes qui se défendirent tant bien que mal. Profitant de l’effet de surprise, Thirald parvint à en abattre un avant d’être encerclé par les deux autres qui adoptèrent une attitude plus prudente et lui tournèrent autour, profitant du manque de maniabilité de sa monture qu’ils lardèrent sadiquement de coups. Le jeune homme essaya de poursuivre le combat, mais sa monture paniquait et cherchait désespérément à fuir si bien qu’elle chuta en l’entraînant avec elle. Heureusement, il avait réagi rapidement et s’était libéré de ses étriers : il parvint donc à éviter d’être piégé sous le corps du cheval au contraire d’un de ses deux assaillants dont la jambe se coinça sous le corps de l’animal et se brisa dans un craquement. Thirald se releva rapidement et fit face à son dernier adversaire qui préféra battre en retraite dans la forêt, il n’était manifestement pas supposé rencontrer la moindre résistance. Le chevalier avait regardé la scène les bras croisés, et une lueur de peur lui traversa le visage lorsqu’il vit que rien ne s’interposait plus entre lui et le jeune homme. Il se mit étrangement à regarder le couvert des arbres, comme s’il s’attendait à y trouver de l’aide.

« C’est lui que tu cherches, ordure ? Etre cinq contre un enfant ne te suffisait pas, encore fallait-il pouvoir le larder de flèches ! Je n’imagine même pas comment des lâches de ton espèce peuvent prétendre être chevalier ! »

Dereck sortit de la forêt, poussant le cadavre d’un homme. Il tenait fermement un arc bandé, près à abattre le chevalier.

« Je mettrai bien un terme à ta vie si je ne craignais d’atteindre la fierté de mon compagnon, aussi vais-je te laisser une chance de mourir dignement de sa lame.
_ Je n’ai pas besoin de ces larbins imbéciles, vous mourrez tout les deux de votre propre honneur !»

Le chevalier s’élança aveuglément sur Thirald qui se défendit difficilement, au point que Dereck hésita à venir l’aider. Mais dans sa fureur, le chevalier mettait trop de violence dans ses coups si bien qu’il glissa par mégarde sur la route traîtresse et vint s’empaler sur la lame du jeune guerrier.

Après ce triste évènement, c’est un Thyram déterminé qui entra dans Eldaran, espérant trouver enfin l’accomplissement de sa quête. Mais les nouvelles avaient été plus vite que lui, et il devait maintenant affronter la haine de son propre ordre qui avait ordonné excommunication en réponse à l’ »assassinat d’un chevalier d’Eldred ». Le jeune homme fut donc de nouveau forcé de fuir la ville, et se retrouva seul sans nulle part où aller. Il traversa une longue année d’errance, puis trouva enfin sa voie, une nuit dans une petite auberge de campagne.

Il fit un étrange rêve et sut qu’il était envoyé de son dieu, et dans lequel il aperçut une silhouette féminine enveloppée d’un voile. La jeune fille versait des larmes en tenant une balance déséquilibrée par une plume blanche, et cessa ses pleurs lorsqu’il vint la redresser. Il sut alors ce qu’on attendait de lui : il devait en apprendre plus sur cette jeune fille, et avec son aide redresser l’ordre d’Eldred pour qu’il revienne à sa tâche initiale de maintien de l’ordre et de la justice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Thirald de Vertebois : aspirant paladin de l'ordre d'Eldred
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ordre de Mission
» Barack Obama : Une victoire programmée par le Nouvel Ordre Mondial ?
» Morwei, Le Paladin.
» Coran-Siran [ Maître de l'Ordre du Lys d'or ] [Gaucelm]
» Réintégration de Fanmi Lavalas dans la course: l'ordre est formel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Archives de Landovar :: Biographie des Personnages-
Sauter vers: