AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Introduction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 25
Date d'inscription : 23/10/2010
Localisation : Devant mon écran

MessageSujet: Introduction   Ven 5 Nov - 23:48

La magie dans les Terres de l'Est

L’usage de la magie est strictement restreint dans les Terres de l’Est aux magiciens, dont le titre ne peut être délivré que par l’Académie des Arcanes. Cette académie a vu le jour suite aux nombreux débordements qui se produisirent dans la région, riche en magie à l’état naturel. Depuis les apprentis magiciens doivent se rendre à l’Académie des Arcanes, choisir une voie et subir de longues études avant d’être autorisés à se servir de leur art. Il existe d’autres manières d’apprendre la magie, notamment par l’intermédiaire d’un maître, mais c’est l’option la plus courue pour les humains qui ne partagent guère leur savoir. A contrario, nulle règle ne s’applique aux elfes qui restent libres d’employer la magie selon leurs souhaits. Il existe 8 domaines de magies appelés « école », les voici : Invocation/Evocation, Nécromancie, Illusion, Abjuration, Enchantement/Charme, Convocation, Altération et Divination.

A propos du lancement des sorts :

La magie est une arme redoutable, mais ce n’est pas sans raison que seul quelques élites la pratiquent. Cet art consiste a tirer de l'énergie élémentaire ou provenant d'autre plan, ce que se révèle très ardu. En effet, apprendre à dominer les flux magiques requiert un entraînement difficile, et une erreur peut entraîner la mort du magicien. D’autre part, il arrive que certains sorts fassent vieillir les mages prématurément, où les rendent faibles pendant de longues durées. De plus, le lancement des sorts n’est pas une chose aisée, pour cela, le magicien doit énoncer une formule dans une langue inconnue, tracer des signes cabalistiques ou utiliser des ingrédients plus ou moins rares. La difficulté de lancement oblige les mages à avoir constamment sur eux leur livre de sort, bien qu’ils puissent mémoriser quelques sortilèges ou fabriquer des parchemins. Ces deux pratiques ont des avantages différents : la première permet au magicien de graver dans sa mémoire un ou plusieurs sorts qu’il pourra lancer sans avoir à se servir de son livre de sort, mais elle nécessite un certain temps chaque matin et pour chaque sort dont le magicien souhaitera se servir ; la seconde option consiste à rédiger les sorts sur des parchemins qui peuvent être parcourus plus rapidement qu’un livre, mais cette méthode demande une certaine préparation et lire un parchemin revient à utiliser le sort qu’il y a dessus en le consumant. De plus, l'utilisation de sorts fatigue énormément les magiciens, qui ne peuvent lancer plusieurs sorts de suite qu'au prix de grands efforts. Cependant, cette difficulté diminue pour les sorts que le lanceur à l'habitude d'utiliser.


Les grandes écoles de magie :

Les différentes écoles de magie ont des approchent très différentes de l'emploi de la magie, et cela est visible par les difficulté qu'ont les magiciens à élaborer des sorts d'un domaine éloigné du leur. Cet éloignement est visible sur ce diagramme, un magicien pouvant lancer sans trop de difficulté des sorts des écoles voisines mais jamais des sorts de l'école qui lui est opposée.

Invocation/Evocation :

Cette école est spécialisée dans l’utilisation de la magie brute, peu modifiée et principalement destinée à provoquer des dégâts. Une telle discipline attire de nombreux disciples mais la sélection est rude car il faut un mental d’acier pour ne pas être emporté par les énergies que l’on souhaite contrôler. Les sorts de nature élémentaires rentrent souvent dans cette catégorie.


Nécromancie :

La nécromancie fait appel à l’énergie vitale elle-même dans de nombreuses applications, principalement envers les cadavres qu’elle permet de ranimer sous la volonté du magicien, ou encore de communiquer avec eux, voire de les ressusciter. Les elfes méprisent cette magie qu’ils considèrent mauvaise, mais elle est tolérée dans les Terres de l’Est bien que sous contrôle depuis les incidents de Mohandar.


Illusion :

Cette école de magie est méprisée par de nombreux humains, qui déconsidèrent cette approche subtile de la magie qui consiste à tromper les sens des adversaires. Les illusions produites peuvent en effet affecter n’importe quel sens sauf le toucher, bien qu’il soit difficile d’en manipuler plusieurs, et donc de créer des illusions réalistes. Cependant, nul n’a besoin de voir un dragon pour avoir peur de son cri.


Abjuration :

L’école d’abjuration est destinée à des applications militaires directes, grâce à des sorts de protection de diverses intensités qui peuvent servir tant à protéger des attaques physiques que magiques. De nombreux mages de cette école apprennent également des sorts d’évocation avant de s’engager dans l’armée qui rémunère grassement de pareilles recrues.


Enchantement/Charme :

Cette école forme des magiciens excellant dans l’art de la manipulation, et nombre d’entre eux sont également excellents dans l’art de diriger les opinions de diverses manières. Ce domaine comprend des sorts de charme-personne, mais également d’autres plus ou moins direct destinés à éveiller un sentiment de la cible comme l’amitié, la terreur ou le courage. Après cela, les plus puissants magiciens parviennent à manipuler la magie elle-même pour en imprégner des objets qui peuvent acquérir diverses capacités.


Convocation :

Les sorts de convocation ont pour but d’appeler des créatures vivant dans la région comme des animaux ou des insectes à rejoindre le lanceur, parfois à s’y soumettre lorsque des sorts de charme y sont couplés. Les plus puissants mages de cette école parviennent même à ouvrir des portails vers d’autres dimensions d’où sortent des démons parfois incontrôlables.


Altération :

Là où l’évocation consiste à employer la magie de manière brute pour blesser et détruire, l’altération vise à modifier subtilement la nature des objets, rendant des baies vénéneuses, des armures fragiles ou même de la chair en pierre. Les altérateurs aiment le pouvoir que permet le changement, et on dit que certains arrivent même à se métamorphoser.


Divination :

L’école de la divination n’a aucune implication directe sur autrui, mais elle permet en revanche aux mages de connaître de nombreuses choses qu’il leur serait impossible de savoir, comme voir l’invisible ou détecter les traces de magie dans l’air. A un plus grand niveau, les sorts de divination permettent au lanceur de communiquer avec les autres plans, voire même de s’y rendre si ils en ont le courage.


A propos des races non-humaine et de la magie :

Les humains ne sont pas les seuls à employer la magie, et on raconte que ce savoir leur a été transmis par les elfes. Du fait de leur longue vie, ces créatures en on une approche très différente et se contentent souvent d'apprendre les sorts qu'ils utilisent souvent de leurs maîtres ou de grimoires, utilisant des parchemins pour les sorts moins courants. Les orques ont leur propre approche de la magie, qui consiste souvent à extraire des énergies et les lancer sur leurs adversaires sans chercher à les maîtriser. Les nains ont une nature étrange, qui tend à repousser les énergies magiques. Cependant, cette difficulté a été contournée par le biais d'un autre type de magie : la magie runique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chasseursduneant.forumgratuit.org
 
Introduction
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [PVP] Introduction et sorties
» [Vidéo][Next Gen] Une introduction tout en douceur ...
» [MTL] Mentalisme (introduction)
» Introduction à la campagne
» [Métamorphose] 1. Introduction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Archives de Landovar :: L'Académie des Arcanes-
Sauter vers: